Action Linky

——————————————————————————————————-

20minutes – 3 décembre 2015

Une commune veut bannir les compteurs Linky et Gazpar

http://www.20minutes.fr/sante/1743423-20151203-energie-commune-veut-bannir-compteurs-linky-gazpar

Il semblerait que le lien ait été désactivé mais voici l’article publié le 03-12-2015 par 20 minutes :

 

C’est sans doute une première en France. La commune de Saint-Macaire, située en Gironde, refuse d’accueillir sur son territoire Linky et Gazpar, les nouveaux compteurs d’électricité et de gaz. Pour une raison simple : cette nouvelle génération de boîtiers, dits « intelligents » ou encore « communicants », pourrait nuire à la santé des habitants.

Le conseil municipal s’inquiète plus particulièrement des micro-ondes émises par le compteur Gazpar et des rayonnements électromagnétiques suscités par le compteur Linky. Or, comme le soulignent les élus dans un courrier adressé le 13 novembre dernier aux 2.500 habitants de la commune, les ondes sont interdites dans les crèches et limitées dans les écoles depuis le 9 février dernier. Quant aux rayonnements électromagnétiques, ils sont classés « cancérogènes possibles » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis le 31 mai 2011.

Sur ce dernier point, « les câbles des habitations n’ont pas été prévus pour utiliser la technologie Linky. N’étant pas blindés, ils vont générer des rayonnements nocifs dans toutes les pièces de l’habitation, y compris les chambres des enfants. C’est inacceptable et nous ne l’accepterons pas », réagit Stéphane Lhomme, l’un des élus locaux et par ailleurs directeur de l’Observatoire du nucléaire.

Le courrier adressé par le conseil municipal aux habitants de Saint-Macaire. – DR

Pour empêcher le déploiement de Gazpar, le conseil municipal a rejeté à l’unanimité la demande de GRDF, le gestionnaire du réseau du gaz en France, d’installer un « concentrateur » sur l’un des bâtiments de la commune. « C’est cet appareil qui doit permettre de recueillir les données envoyées par les compteurs Gazpar. Sans lui, GRDF n’a plus aucun intérêt à installer ses compteurs communicants dans les habitations », détaille Stéphane Lhomme.

« Nous avons bien conscience de débuter un combat contre des groupes très puissants »

Pour empêcher l’installation des compteurs Linky, le combat s’annonce toutefois plus difficile. « ERDF n’a pas besoin de passer par nous, il lui suffit d’entrer en contact directement avec les particuliers qui n’ont a priori pas le droit de refuser l’installation du compteur ». Mais ces compteurs électriques ne sont-ils pas la propriété des

communes ? « Justement, tout cela n’est pas très clair. Nous sommes en train de travailler avec plusieurs associations pour être au point sur le plan juridique. Nous préparons une délibération qui devrait être votée en janvier. Cette décision sera sans doute attaquée par ERDF  voire par le préfet, mais nous avons du temps : d’après le site Internet d’ERDF, le déploiement de Linky ne débutera pas avant 2021 dans notre commune », répond Stéphane Lhomme.

Et d’ajouter : « Nous avons déjà été contactés par deux mairies et par un groupe d’habitants qui souhaitent se joindre à notre combat contre Linky. Nous aimerions créer un réseau de communes, car nous avons bien conscience de débuter un combat contre des groupes très puissants, alors que nous sommes tout petits ».

De : Robin des Toits [mailto:contact@robindestoits.org]
Envoyé : vendredi 11 décembre 2015 13:15
À : Destinataires non révélés:
Objet : Action Linky

Ami(e)s de Robin des Toits,

EDF/ERDF orchestrent une opération de propagande mensongère par omission auprès de tous nos élu(e)s et responsables politiques.

Ci-joint leur livret distribué par l’Association des Maires de France (AMF). Robin des Toits l’a estampillé des informations éludées par l’industriel.

Nous vous proposons d’envoyer ce livret remanié à votre Maire et à chacun(e) de vos élu(e)s, par lettre recommandée AR comportant le texte suivant :

*******************************************

Madame, Monsieur le Maire, parlementaires,

Arrêtez de vous faire berner par la propagande industrielle.

Les informations transmises par EDF/ERDF mentent par omission :

 1- Les lignes électriques extérieures entre le client et les postes de distribution sont soigneusement éludées. Ces lignes rayonnent les radiofréquences CPL (Courants Porteurs en Ligne) injectées par ERDF dans le courant électrique.

2- Protocoles CPL :

. CPL G1 : exploitant les bandes de fréquence comprises entre 3 kHz à 148 kHz (Basses Fréquences)

. CPL G3 : exploitant les bandes de fréquence comprises entre 10 kHz et 490 kHz (Basses Fréquences)

. CPL Haut débit : exploitant les bandes de fréquence comprises entre 1,6 MHz à 30 MHz (Hautes Fréquences)

Les radiofréquences sont classées dans le Groupe 2B, potentiellement cancérogène, par l’OMS, comme l’ont été le tabac, le plomb, l’amiante, les vapeurs de diesel, etc. avant leur reclassement dans le Groupe 1, cancérogène avéré.

3- A terme, les appareils électroménagers seront équipés de puces communicant avec le compteur. La technologie de communication des Courants Porteurs en Ligne (CPL) permet la télécommande à distance de chaque appareil électroménager.

4- Les installations liées à l’exploitation des fonctions du compteur Linky sont constituées d’un premier niveau de communication entre le compteur Linky et les postes de distribution en utilisant la technologie CPL, et d’un deuxième niveau de communication entre les postes de distribution et le Centre de gestion ERDF en utilisant le réseau de téléphonie mobile GPRS.

Les radiofréquences utilisées par la téléphonie mobile sont classées dans le Groupe 2B, potentiellement cancérogène, par l’OMS, comme l’ont été le tabac, le plomb, l’amiante, les vapeurs de diesel, etc. avant leur reclassement dans le Groupe 1, cancérogène avéré.

5- Lors des tests Linky, le protocole CPL utilisé injecté sur le réseau par ERDF a mis en panne les appareils domotiques en place par interférences avec le CPL pré-existant dans les appareils domotiques.

Les compagnies d’assurance mondiales se sont toutes désengagées vis-à-vis des risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques. Aucun citoyen n’est donc couvert par son assurance responsabilité civile pour la détérioration d’appareils exposés à ces champs électromagnétiques.

Madame, Monsieur le Maire, Collectivités Locales, étant propriétaires des réseaux de distribution et des compteurs, au nom de votre responsabilité et de votre autorité, pour protéger la santé, la sécurité et la vie privée de vos administrés, interdisez la pollution électromagnétique généralisée par la technologie des Courants Porteurs en Ligne (CPL) sur vos territoires.

Interdisez Linky, Gaspar et autres Compagnies !

*******************************************

A vos plumes !

Vous en remerciant vivement par avance,

Bien sincèrement.

ROBIN DES TOITS

Correspondance : 33 rue d’Amsterdam 75008 Paris

Tél. : 33 1 47 00 96 33

E-mail : contact@robindestoits.org

http://www.robindestoits.org

LINKY_8_questions.pdf

Publicités

A propos caamlg

Blog du caamlg de gironde
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s