OHÉ ! LES GRÉVISTES DE «FRANCE CULTURE» ETC.

Nouvel article sur Lignes de force

OHÉ ! LES GRÉVISTES DE «FRANCE CULTURE» ETC.

by Claude Guillon

copy-capture-d_ecc81cran-2014-11-09-acc80-01-10-09-e1415491935357.pngIl serait peut-être temps de prendre l’antenne et le micro, et de parler de vous, ou même de faire une autre radio…

Parce que là, vous êtes en train de me (nous ?) déshabituer de la radio. En tout cas du média pour lequel vous travaillez.

C’est

peut-être aussi une bonne chose, notez bien !

Se passer des « copains portatifs », dont parlait Günther Anders, c’est un retour à une certaine autonomie, non ?

On peut décliner la formule : « intellectuels portatifs », « directeurs de conscience portatifs », etc.

Comme

d’habitude, la station la moins touchée est France Info, le degré zéro de la désinformation ratiocinante, et dans une moindre mesure RFI, royaume du bricolage, presque sympathique à force d’être médiocre.

Je ne connais absolument rien à la technique, je ne sais pas si vous avez accès à l’antenne ni ce que ça pourrait vous coûter de l’imposer. Mais ce que je sais, c’est que vous disparaissez peu à peu du paysage.

C’est un paradoxe dont je ne suis pas sûr que vous preniez la mesure. Une grève longue dans un autre secteur est de plus en plus visible. Pour la vôtre, c’est l’inverse.

C’est comme ça. Une grève dans les transports bloque le pays et la production. Les ordures pas ramassées s’accumulent sur les trottoirs. Une grève dans une usine fait perdre de l’argent au patron. La grève que vous faites — et que vous avez bien raison de faire ! — éloigne de vous le public. Vous voilà contraint(e)s à l’imagination.

Ça n’est pas la première grève dure à Radio France, et pas la première fois que je me fais cette réflexion. Je me doute que faire la grève, passés les premiers jours d’AG, d’échanges et d’adrénaline, ne doit pas être facile.

Au fond, nous pouvons nous rejoindre sur un enseignement. Nous prenons conscience, auditrices et auditeurs, de la place — certainement démesurée — prise dans nos vies par le geste consistant à tourner un bouton, ou à appuyer sur la touche d’une télécommande. Il faut que vous compreniez que le geste symétrique, éteindre, appuyer sur « Off » ne suffit pas.

Capture d’écran 2015-03-14 à 19.26.38

Claude Guillon | 25 mars 2015 à 11 h 24 min | Tags: France-Culture, France-Info, Günther Anders, Grève, RFI | Catégories: Échos des luttes, Escarmouches | URL: http://wp.me/p5iuT1-Ps

J’aime
Résilier l’abonnement pour ne plus recevoir d’articles de Lignes de force.
Modifiez vos préférences d’envoi sous Gestion des Souscriptions.

Problème de clic? Copiez et collez cette URL dans votre navigateur:
https://lignesdeforce.wordpress.com/2015/03/25/ohe-les-grevistes-de-france-culture-etc/

Merci d’avoir choisi WordPress.com

Publicités

A propos caamlg

Blog du caamlg de gironde
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s