Bordeaux – 31 mars Rassemblement contre la fin de la trêve hivernale

Contre la fin de la trêve hivernale – APPEL À RASSEMBLEMENT – MARDI 31 MARS – 10H – PLACE PEY BERLAND !!!

Bonjour à toutes et tous,

Le 31 MARS 2015 sonne

la fin de la trêve hivernale, des milliers de locataires et de sans logis devront subir une remise à la rue sèche ou se voir expulsés de leur logement.

Face à ce constat répété, la Fédération nationale du Droit Au Logement appelle à la mobilisation :

En vue de ne pas multiplier les évènements et donner un meilleur écho à nos revendications, le Droit Au Logement de Gironde prend l’initiative d’appeler à rejoindre le rassemblement du Collectif CAUSA, dont nous sommes membres, qui aura lieu mardi prochain contre LA FIN DE LA TRÊVE HIVERNALE.

Nous profiterons de cette convergence des luttes pour rappeler et énoncer les revendications qui sont les nôtres : La fin des expulsions jusqu’à la Trêve éternelle!!!

Pour un toit pour tous/toutes, soyons nombreux à participer à cette manifestation citoyenne et partager la soupe populaire.

Nous vous invitons à diffuser largement l’information.

Communiqué de l’association Droit Au Logement de Gironde (D.A.L33)

Fin de la trêve hivernale des expulsions

ARRET DES EXPULSIONS, DES COUPURES D’ENERGIE !
BAISSE DES LOYERS ET DES CHARGES !
UN LOGEMENT STABLE ET DECENT POUR TOU-TE-S !

Le 1er avril 2015, les expulsions vont reprendre et des milliers de places d’hébergement d’urgence vont fermer.

Pour des dizaines de milliers de locataires, de mal-logé-e-s, de sans logis, c’est l’angoisse d’être jeté-e-s sur le trottoir et d’y rester.

Le nombre de jugements d’expulsion en France est passé 75 000 en 1998 à 125 000 en 2013. Le nombre de sans abri est passé de 90 000 en 2001 à 140 000 en 2013. La France compte 3,2 millions de mal logé-e-s …

La spéculation immobilière est la principale cause de la hausse des loyers et des charges ; la preuve en est, les profits locatifs ont grimpé de 70% depuis 15 ans.

Les habitant-e-s des quartiers populaires sont stigmatisé-e-s tandis que l’érosion des APL et la hausse de la quittance en HLM précipitent les classes populaires dans les impayés, la précarité et la crise du logement.

Quelle réponse du gouvernement ? Économiser 4 milliards sur les APL et supprimer les subventions à la construction HLM. De même, l’encadrement des loyers demeure « expérimental » et la loi Macron favorise les congés-vente spéculatifs qui autorisent le bailleur à expulser le locataire afin de vendre le logement plus cher… ça suffit !

Alors qu’il faudrait atteindre les 500 000 logements neufs par an, 250 000 HLM pour les mal logés afin de résorber le surpeuplement, les bidonvilles, les taudis…L’argent est là : l’épargne populaire, qui a pour vocation de financer la construction des HLM, compte 365 milliards de dépôt (Livret A + LDD…).

Tous ensemble, locataires, mal-logé-e-s, sans-logis, POUR :

– Stopper les expulsions sans relogement, les fermetures d’hébergement et les coupures de fluides (eau, électricité, gaz, chauffage urbain) ;

– Baisser de 20% les loyers, les charges, les fluides, et

mettre en place l’encadrement des loyers à la baisse dans toutes les grandes villes ;

– Augmenter les APL en

fonction de hausses de loyers réels et des charges ;

– Respecter la loi DALO et le Droit à l’hébergement jusqu’au relogement grâce à l’application de la loi de réquisition sur 100 000 logements vacants ;

– Renforcer le droit des locataires à un logement stable, décent et sain, économe en énergie, et contre les congés abusifs, les expulsions illicites …

– Instaurer le droit à la vie privée dans les foyers et

de vraies compétences aux comités de résidents

– Financer 250 000 vrais HLM par an : doubler le plafond du Livret A, récupérer les 120 milliards offerts aux banques au détriment de la construction HLM, rétablir les financements du 1% logement pour construire et taxer les profits spéculatifs ;

– Créer un service public du logement pour réaliser les HLM, des foyers-logement, combattre la spéculation, les bailleurs indélicats, les marchands de sommeil ;

– Abroger les mesures de marchandisation des HLM et de précarisation des locataires HLM, ainsi que les aides fiscales et les subventions aux riches investisseurs ;

– Cesser la démolition des quartiers populaires, la

stigmatisation des habitant-e-s et lancer un vrai plan pour l’emploi et l’amélioration de leurs conditions de vie.

Merci de faire suivre dans vos réseaux !

Le Droit Au Logement de Gironde – D.A.L33

Publicités

A propos caamlg

Blog du caamlg de gironde
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s