Libérez Raif Badawi

Amnesty International signer la pétition
Arrêtez le fouet, libérez Raif Badawi.
Le 9 janvier dernier, en Arabie saoudite, Raif Badawi, jeune blogueur de 31 ans, a reçu 50 coups de fouet. Si nous ne faisons rien, il subira encore 19 fois ce châtiment inhumain.
Sa femme Ensaf Haidar a indiqué à Amnesty International :
« Raif m’a dit que la douleur était insupportable après la flagellation, sa santé est vraiment mauvaise et j’ai peur qu’il ne puisse pas supporter une deuxième séance de coups… ».
Le 16 et le 23 janvier, les séances prévues ont été reportées pour « raison médicale » mais la flagellation peut reprendre à tout moment.
Plus de 800 000 citoyens dans le monde ont signé notre appel, aidez-nous à atteindre le million, pour demander la fin pure et simple de ce châtiment et exiger sa libération.
Signer la pétiton
Raif Badawi Raif Badawi © AI.
Raif Badawi a été condamné l’an dernier à 10 ans de prison, 1 000 coups de fouet et une amende de 1 million de rials saoudiens (226 000 euros). Le crime de ce prisonnier d’opinion : avoir exercé son droit à la liberté d’expression en créant un site internet dédié au débat public. Raif Badawi est un prisonnier d’opinion. Il doit être remis en liberté immédiatement et sans condition.
En ne tenant aucun compte des exhortations internationales à annuler cette flagellation, les autorités d’Arabie saoudite ont montré qu’elles nourrissaient le plus profond dédain pour les principes fondamentaux des droits humains.
Les autorités saoudiennes mènent depuis des années une campagne de persécution de grande ampleur à l’encontre des défenseurs des droits humains et des militants de la société civile qui usent de leur liberté d’expression : Walid Abu Al Khair, avocat de Raif Badawi, a lui été condamné à 15 ans de prison et 15 ans d’interdiction de sortie de territoire.
Merci pour votre soutien.
Stephan Oberreit, Directeur général d'Amnesty International France
amnesty_divider.gif
Comité de la Charte Amnesty International France est agréée par le Comité de la charte du don en confiance
et se soumet à son contrôle pour le respect des principes de la charte de déontologie.
Confidentialité des données : Conformément à la loi française (article 27 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés), vous disposez, en vous adressant au Siège d’Amnesty International, d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations vous concernant.

Si vous ne souhaitez plus recevoir d’emails de ce type, vous pouvez vous désinscrire.

Publicités

A propos caamlg

Blog du caamlg de gironde
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s