atheneeinfos programme novembre & décembre 2014

Bonjour, voici le programme de l’athénée libertaire pour novembre et décembre. A bientôt

vendredi 14 novembre à partir de 19 h30 : apéro non mixte 
Ovaires et Contre Tout offre les cocktails alcoolisés et non alcoolisés - chacune amène de quoi grignoter.... 
samedi 15 novembre : belle journée avec un débat et un concert. Aussi 
nous commencerons le débat à 16h pile ! 
Rencontre débat avec Mogniss H. Abdallah, auteur de "Rengainez, on 
arrive ! Chroniques des luttes contre les crimes racistes ou sécuritaires, contre la hagra policière et judiciaire (des années 1970 à aujourd'hui)" publié aux éditions Libertalia Projection d'un extrait du film « Douce France » qui revient sur le contexte des années 80 - 90 (durée 12 min). On débutera avec l'affaire Habib Grimzi, défenestré du Bordeaux-Vintimille. Ce meurtre raciste a eu lieu dans la nuit du 14 au 15 novembre 1983, et 31 ans après, on parlera aussi des crimes racistes ou sécuritaires, ainsi que des violences policières, d'hier à aujourd'hui. Ça sera aussi l'occasion de faire un bilan de la commémoration institutionnelle l'année dernière des 30 ans des Marches pour l'égalité et Contre le racisme de 1983 à 85, nous pourrons débattre de la tendance actuelle à la remise en cause de la notion même d'égalité, et enfin discuter autour de l'enjeu aujourd'hui, on fait quoi ? 
Concert avec : 
RAKTA Brésil, post punk féminin http://rakta.bandcamp.com/ DIKTAT Bordeaux, raw hardcore punk + Projection du documentaire queer "We Are Born Naked! (And The Rest Is Drag)" de Daniel Aguirre, 2014 http://vimeo.com/95986131 PAF 5 € Début à 20h pétantes, fin à 22h ! 
Dimanche 23 novembre à 16 h : Discussion autour du nouvel ouvrage du 
comité invisible « à nos amis» 
Lundi 8 décembre à 20h30: 
Rencontre débat avec Guillaume Davranche autour du livre «Trop jeunes pour mourir. Ouvriers et révolutionnaires face à la guerre (1909-1914) ». Il raconte l’histoire de l’opposition ouvrière à la montée vers la guerre, et notamment celle de sa fraction antimilitariste et « antipatriote » la plus radicale, incarnée par la Fédération communiste anarchiste (FCA), qui menace ouvertement de « saboter la mobilisation ». Animée par de jeunes ouvriers révolutionnaires de la « génération de 1906 », cette organisation était jusqu’ici très mal connue, n’ayant fait l’objet d’aucune étude spécifique. En suivant le fil rouge de la FCA, ce livre dévoile le contexte de l’avant-guerre, souvent éclipsé par le cataclysme de 1914, et explore le mouvement ouvrier d’alors : son organisation, ses passions, ses fractions, ses controverses, ses petites et ses grandes luttes. Il fait le récit des grèves des PTT en 1909, du rail en 1910, du bâtiment en 1911, marquées par le sabotage des lignes de communication et par la « chasse au renard ». Il narre les grandes affaires : Ferrer, Aernoult-Rousset, Métivier, Bonnot. Il raconte l’enthousiasme de la FCA pour la Révolution mexicaine, six ans avant la Révolution russe. Il explique la force motrice qu’a représenté l’hebdomadaire La Guerre sociale, adoré puis renié par les révolutionnaires. Il aborde la résurgence de l’antisémitisme et de l’antimaçonnisme en 1911, et les affrontements du Quartier latin. Le livre explore également une période négligée du syndicalisme révolutionnaire français, alors que l’âge « héroïque » de la CGT (1901-1908) est révolu et que, frappée par l’État, elle se déchire sur la stratégie à adopter. Il pointe la montée des femmes et de la « main d’œuvre étrangère » dans le débat syndical à cette époque. Enfin, dans un climat militariste et belliciste que l’on peine aujourd’hui à imaginer, il détaille la répression contre les syndicalistes et les anarchistes : le retour des « lois scélérates » de 1894, la menace du bagne militaire (« Biribi »), du Carnet B et du peloton d’exécution. 
Vendredi 12 décembre à 17h : 
Animations & Concert "cadavre presque exquis" pour un presque vendredi 13 Cela commencera en fin d'après-midi avec de petits stands avec les productions de croc en jambe, et leur dernier livre" sous-sol" (sur les musiciens rencontrés dans le métro parisien), de petits accrochages aux murs avec originaux et sérigraphies (Croc et princesses), et puis un concert dessiné à 9 personnes, sur 1 ou 2 grandes fresques sur le principe du cadavre exquis. 
 Mardi 16 décembre à 20h30: 
Rencontre débat avec François Graner autour du livre «le sabre et la machette » Il a cherché à comprendre le rôle des officiers français dans le génocide tutsi à partir de leurs propres déclarations. La question de la complicité de la France dans le génocide des Tutsi fait depuis 20 ans l’objet de polémiques récurrentes mettant en cause des officiers français. Ces derniers, cherchant à justifier leurs actions, écrivent des livres et multiplient les déclarations publiques. C’est du recoupement de leurs propres déclarations et écrits qu’émergent des informations inédites... Athénée libertaire - 7 rue du Muguet - 33000 Bordeaux 
Publicités

A propos caamlg

Blog du caamlg de gironde
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s